CCB - Collège Coopératif en Bretagne : formation continue, recherche-action coopérative
 

CCB Info. N°6 janvier / février 2001
L'actualité du Collège Coopératif en Bretagne

EDITO

Virtuel ?


Christian POIMBOEUF,
Président du Conseil de Gestion du CCB et Président de l’ADECAMB.

Le Collège Coopératif en Bretagne est une institution bien réelle quant à ses compétences, interventions reconnues tant dans le domaine de la formation continue diplômante que dans le secteur de la recherche-action.
Et pourtant, le Collège Coopératif en Bretagne est un organisme virtuel (le terme est à la mode !) car issu d’une convention entre l’ADECAMB, Association pour le Développement Coopératif, Associatif et Mutualiste en Bretagne, et les Universités de Rennes 2 et de Bretagne Occidentale.
Il est souvent difficile de bien faire comprendre cette originalité institutionnelle et le Collège Coopératif est souvent considéré comme une partie des universités, ce qui n’est pas faux, mais pas complètement juste non plus puisque s’appuyant majoritaire- ment sur ses ressources dans une relation très directe et très confiante.

Dans le même temps, le Collège Coopératif est une émanation du secteur de l’économie sociale et solidaire à travers l’ADECAMB. L’association a engagé depuis plusieurs mois une réflexion approfondie sur sa relation avec son secteur d’origine, en considérant qu’elle devait s’adapter aux évolutions de ce milieu, mieux tenter de le représenter et enfin prendre sa place dans la réflexion intellectuelle sur les enjeux économiques et sociaux régionaux.
A cet effet, l’Assemblée Générale du 20 juin dernier a confié mandat au Conseil d’Administration d’une part, d’engager des démarches de rencontres avec les principaux acteurs du secteur, d’autre part de mettre en place un projet partenarial de conférences-débats sur l’actualité du secteur.
En effet, il apparaît assez clairement que le secteur de l’économie sociale et solidaire est aujourd’hui traversé par des mutations importantes. D’un côté, les institutions de ce milieu, historiquement à l’origine de l’ADECAMB, évoluent vers une professionnalisation justifiée par la prédominance du métier sur le militantisme. De l’autre côté, émergent, notamment dans le secteur associatif, des projets très divers, militants et professionnels. Les frontières entre militantisme et professionnalisme sont floues, oscillant entre les secteurs plutôt dans un sens que dans l’autre, même si dans ce secteur, rares sont ceux qui sont exclusivement dans l’une ou l’autre des fonctions. La création récente d’un Secrétariat d’Etat à l’Economie Solidaire montre également la place possible pour le tiers secteur tant dans l‘économie en général que dans nos domaines traditionnels d’intervention.

Il nous appartient donc, dans ce contexte, de réfléchir sur les évolutions de l’ADECAMB, sur sa place dans le secteur de la formation continue diplômante, dans un travail vraisemblablement plus partenarial qu’aujourd’hui.

Il est également de notre responsabilité collective de positionner l’association en étroite synergie avec son milieu d’origine, en respectant les équilibres comme les évolutions des familles composant l’économie sociale et solidaire.
Chacun doit bien mesurer les enjeux de ces perspectives afin de renforcer le Collège Coopératif demain, qui, pour tout virtuel qu’il soit sur le plan juridique, tâche de répondre dans le réel et le concret à la mission qui est la sienne et qui a toute sa place dans la formation universitaire.

Christian POIMBOEUF

NOUVEAUX MEMOIRES

DHEPS

Didier LECORDIER
« L’identité professionnelle infir- mière en question : Etude auprès d’infirmières de médecine du CHU de Nantes. Approche ethno-sociologique. »
Coopérateur de recherche : Ali AÏT ABDELMALEK, MC-Département Sociologie-Rennes 2

Marie-Pierre GOUËLO
« Le partenariat professionnel : des conditions exigeantes. Un exemple de partenariat dans les SESSAD du Morbihan. »
Coopérateur de recherche : Chantal ETOURNEAUD, Conseillère technique au CREAI en retraite

Bernard VILBOUX
« Les communautés de communes face aux nouveaux enjeux sociaux. Vers une harmonisation des services au public. Le cas du Poher en Bretagne centrale. »
Coopérateur de recherche : Loeiz LAURENT, ENSAI

Jocelyne GUILLAUME
« "C’est comme ça ! C’est le métier qui te rentre dans le corps ! "
La violence dans les relations professionnelles liant les maîtres d’apprentissage et les apprentis. Contribution à l’émergence d’une réalité occultée et encore tolérée socialement. »
Coopérateur de recherche : Gilles MOREAU, Sociologue-Université de Nantes

Françoise JOURDAN
« Insertion et environnement. L’évaluation en question. »
Coopérateur de recherche : Raymonde SECHET, Géographe-Directrice UFR Sciences Sociales-Rennes 2

Claudine GAILLARD
« Reconstruire la face. Analyse d’un processus de réinsertion par le contrat autour du logement. »
Coopérateur de recherche : Jean-Manuel DE QUEIROZ,
Professeur-Sciences de l’éducation-Rennes 2

En savoir plus sur le DHEPS


DHEPE Sportifs de Haut Niveau

Alix de FLIGUE
« Etude sur les établissements équestres bretons. Les particulari-
tés des établissements bretons par rapport aux structures françaises. »
Coopérateur de mémoire : Stéphane HEAS, MC en Education Physique et Sportive-Rennes 2

Nicolas ALLOKE
« Stratégie d’adaptation et de positionnement d’un équipement socioculturel : le cas de la Maison des Squares. »
Coopérateur de mémoire : Gérard KOUNGA, Ingénieur-Enseignant

En savoir plus sur le DHEPE SHN

Certificat d'Animateur d'ateliers d'écriture

Responsable pédagogique : Catherine JOIN-BARREAU,
Atelier du Manège-Scène Nationale de la Roche/Yon

Roselyne ANDRE
« Quelle pratique de "Retours" sur les textes en animation d’atelier d’écriture ? »

Bernadette BERLAND-ROLLET
« Est-ce que l’animateur écrit pendant l’atelier d’écriture ? »

Ollivier BOQUEN
« Ecrire et faire écrire. La difficile rencontre de l’écrivain et de l’animateur d’atelier d’écriture. »

Guénaël BOUTOUILLET
« De la prise de distance en atelier d’écriture : Quelles solutions prati- ques pour mener les participants à une autonomie de réécriture ? »

Brigitte DUBOIS
« Du désir de raconter au désir d’écri-re. La consigne et la mise à distance. »

Françoise ELLIOT
« L’animateur : un artificier ? »

Marie-Christine FROIDURE-LEFRANÇOIS
« Une expérience d’atelier d’écri- ture en formation professionnelle. »

Florian GRATON
« Quand l’école fait appel à l’animateur d’atelier d’écriture… »
Isabelle LE TIEC
« Analyse d’une pratique. "De la
volte-face et de la réécriture". Une correspondance entre les processus de création littéraire et artistique. »

Léa TOTO
« L’atelier d’écriture : d’une représentation à l’autre. »


DUPITH

Dans le cadre de la démultiplication du DUPITH, quatre soutenances se sont déroulées au Collège Coopératif Paris le 5 décembre 2000 sous la présidence de Charles RONCIN, Président du Conseil Scientifique du CCB.

Isabelle CABIROL
« Le maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés. Leur participation au dispositif d’inser- tion. Le cas de la Caisse Régionale d’Assurance Maladie du Centre. »

Robert GUILLON
« L’accompagnement professionnel de la personne handicapée mentale dans les établissements de travail protégé. Le cas de l’AAPAI et de l’association ISTA .»
(AAPAI : Association Angevine de Parents d’Adultes Inadaptés)
(ISTA : Insertion Sociale par le Travail Adapté)

Jean-Michel KRAUS
« Les obstacles à l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Cas du Centre Jean Moulin à Fleury Mérogis. »

Murielle BRUNEAU
« L’insertion sociale et professionnelle des jeunes adultes handicapés. L’exemple de cinq jeunes déficients intellectuels en secteur d’activité agricole. »

Huit soutenances de mémoires DUPITH auront également lieu au Collège Coopératif Rhône Alpes le 15 janvier 2001 avec comme présidents de jury : Ali AÏT ABDELMALEK, MC en Sociologie à Rennes 2, et Gérard GUINGOUAIN, Directeur de L’UFR Sciences Sociales de Rennes 2.

En savoir plus sur le DUPITH

Consulter le catalogue des mémoires
Contact : Eric Deshayes au 02.99.59.62.60 ou eric.deshayes@univ-rennes2.fr

FORUM NATIONAL DUPITH

Rennes, le 15 novembre 2000 - Construire et consolider le réseau de PITH

Ce forum s’inscrit dans le cadre d’un programme européen pour la professionnalisation et la mise en réseau de professionnels de l’insertion des travailleurs handicapés (1) , et vise à construire et consolider un réseau national. Il s’est prolongé le 16, par un séminaire commun aux professionnels actuellement en formation à Lyon, Paris et Rennes.


Yannig Cariou, Brigitte Pitois-Choquet, Jean-Claude Mélis, Michel Jalu et Jean-Luc Blaise.

158 inscrits étaient au rendez-vous pour cette journée d’échanges : la plupart, professionnels ayant suivi le cursus DUPITH depuis 1992, dans un des quatre Collèges à Rennes, Paris, Aix-en-Provence ou Lyon. A la tribune et dans la salle, les professionnels ont pris la parole pour partager expertise et expériences d’insertion des travailleurs handicapés.

Neuf "Dupithiens" ont ainsi présenté des pratiques innovantes sur le territoire national. Ces neuf experts ont attesté de "L’impact d’un processus de recherche-action sur les pratiques et sur l’insertion des travailleurs handicapés", et ont partagé leurs points de vues sur "L’emploi des personnes handicapées, un aspect des ressources humaines dans l’entreprise".

Suite à ces témoignages, les adresses se sont échangées, des idées de transfert d’expériences ont germé. Des rendez-vous ont été pris… Le réseau a réellement fonctionné !

La question à l’étude est bien celle d’un cadre régulier, voire permanent d’échange entre les PITH, au-delà d’une journée exceptionnelle. Le "Forum de discussion de PITH" sur le site Internet du CCB a été ainsi inauguré lors du Forum. 25 PITH sont déjà inscrits à "la bourse aux idées".
Le débat est également engagé sur la formation permanente des professionnels de l’insertion des travailleurs handicapés, à partir d’une intervention de Marcel Calvez, Vice-président de Rennes 2, chargé de la formation continue et de l’éducation permanente.


Table ronde animée par François-Marie Ferré.

Les idées continuent actuellement de remonter sous la forme plus traditionnelle d’un recueil de données par questionnaire remis dans le dossier du Forum.
Vicki Donlevy, Chargée de mission à RACINE ( 2 ), représentait le Fonds Social Européen. En clôture de la journée, elle a exposé les orientations du nouveau programme EQUAL (2000-2006) pour l’emploi et la lutte contre les discriminations.
En bilan, nous pouvons attester aujourd’hui de la réalité d’une identité de « PITH-Dupithiens ».
Nous retenons déjà l’importance de pérenniser un regroupement national annuel, tant pour les personnes actuellement en formation que pour le fonctionnement global du réseau. Pour permettre à chacun de s’organiser nous annonçons la date du prochain Forum national DUPITH, à Rennes, le jeudi 11 octobre 2001.

Danielle DUJARDIN
Coordinatrice des programmes Horizon-DUPITH
pour le Groupement des Collèges Coopératifs

Notes :
1- Avec le soutien du FSE dans le cadre du programme COOP INSERT, programme pour la professionnalisation des PITH.

2- Réseau d’Appui et de Capitalisation des Innovations Européennes.
http://www.racine.asso.fr/


Archives : consultez le programme de cette Journée Nationale PITH

FORUM DU MANAGEMENT

Echos du 3ème forum de Management

La 3ème édition du forum du management qui s'est déroulée le jeudi 16 novembre dernier dans l'Amphi 5 du campus universitaire Mazier de Saint-Brieuc, avait pour thème, cette année, "la culture de l'évaluation en France : enjeux, freins et perspectives". Les participants venus nombreux à ce troisième rendez-vous briochin sur le management, ont pu suivre plusieurs interventions et participer aux mini-forums de discussions sous forme d'ateliers. Deux temps forts ont ponctué cette journée. Après les mots d'ouverture de Charles Roncin, Président du Conseil Scientifique du CCB et Christian Poimboeuf, Président de l'ADECAMB, les deux conférences introductives ont posé les enjeux et les repères du débat.


Charles Roncin, Christian Poimboeuf et Paul Ondongo-Douniama.


Professeur de management au CNAM de Nantes, Jean-Pierre Hédouin s'est employé à clarifier les fondements et finalités de la démarche d'évaluation, distincte de l'audit et du contrôle. L'évaluation est alors définie comme une appréciation portée sur la performance d'un programme, d'une action ou d'une politique. Elle fait suite à une recherche scientifiquement exigeante de leurs effets réels voulus ou non, au regard de leurs objectifs affichés ou implicites, et au regard des moyens et ressources mis en œuvre, concevant ainsi l'évaluation à la fois comme un modèle dynamique, un moyen de faire évoluer les pratiques et un outil de changement organisationnel.

Dans cette optique, l'évaluation est d'abord et avant tout un processus de responsabilisation des acteurs, une démarche au service de l'évolution, où le rôle et l'implication des acteurs constituent la clé de voûte du système. En effet, à la différence de l'audit et du contrôle, l'évaluation est un système de partage de pouvoir et d'intérêts entre acteurs. Le pouvoir d'apprécier, de qualifier et donc d'influer sur les décisions.


Conférences de Michèle Lepage et Jean-Pierre Hédouin.

La seconde conférence introductive, donnée par Michèle Lepage, Consultante et Formatrice à Alpha-Pertinence, a traité de l'approche historique de l'évaluation en France et des attributs culturels qui l'accompagnent. Décrivant le processus d’institutionnalisation de la démarche d'évaluation, l'intervenante a cristallisé son propos sur les dimensions temporelles de l'évaluation. Il s'agit de l'évaluation ex ante (avant), de l'évaluation ex temporis (pendant ou concomitante) et de l'évaluation ex post (ou évaluation récapitulative).

 

La table ronde, animée par M Jean-Yves Ruaux, journaliste et professeur associé à Rennes 2, a mis en évidence les difficultés rencontrées dans les systèmes d'évaluation et les erreurs à éviter.



Participants à la table ronde animée par Jean-Yves Ruaux.


Les trois mini-forums organisés dans l'après-midi sous forme d'ateliers de discussions ont vu s'affronter différentes conceptions et pratiques d'évaluation, à travers neuf témoignages d'acteurs de terrain, étudiants du CCB et partenaires.

Contact : Paul Ondongo : 02.99.14.14.38 ou paul.ondongo@univ-rennes2.fr

Archives : consultez le programme du 3ème Forum du Management.

RHEPS 2000

Le parcours professionnel du « Dhepsien », qualification, dynamisation, bifurcation

L’Institut de la promotion supérieure du travail et l’Université de Toulouse Le Mirail accueillaient le séminaire du réseau des hautes études des pratiques sociales –RHEPS– consacré aux enjeux professionnels des parcours DHEPS. Directeurs et coopérateurs de recherche, responsables de formation, représentants des étudiants, partenaires et sympathisants ont donné à ces journées l’intensité recherchée tant du point de vue du partage des expériences que de la réflexion pédagogique et scientifique.

Les représentants des Collèges Coopératifs et des Universités qui proposent un DHEPS ou un DUEPS ont ainsi appréhendé l’impact significatif de la formation par la recherche-action sur les parcours professionnels dans un contexte de changement profond et rapide des contextes professionnels et aussi du secteur de la formation supérieure continue. Le RHEPS engage ses composantes à approfondir le travail réalisé ici et là dans le but d’identifier plus précisément les capacités professionnelles développées par le DHEPS et le DUEPS dans une perspective de reconnaissance accrue des dispositifs.

Cette recherche de reconnaissance pourrait emprunter la voie de l’habilitation nationale d’une maîtrise de recherche-action en pratiques professionnelles et sociales ou encore celle de l’homologation professionnelle comme c’est le cas pour le DHEPS Formateur et Ingénierie de la Formation –FIF–. Par ailleurs, les membres du Conseil National du DHEPS et le RHEPS ont décidé de créer une structure associative pour structurer et amplifier leurs actions. Notons que la préparation d’une journée nationale des étudiants DHEPS est à l’étude.

Contacts : Charles Roncin au 02.99.14.14.20.51, Alain Penven au 02.99.14.14.41 ou alain.penven@univ-rennes2.fr

L’Institut de la promotion supérieure du travail
http://www.ipst.fr/

Université de Toulouse Le Mirail
http://www.univ-tlse2.fr/

LA PAGE (UPRACO)

Pour suivre l’actualité des recherches collectives :
La Page, bulletin mensuel de l’Université Populaire de la recherche collective en Europe.

Contacts : Christian Hermelin (Christian.hermelin@wanadoo.fr)
ou Alain Penven au 02.99.14.14.41 ou alain.penven@univ-rennes2.fr

A consulter : UPRACO : "Naissance d’un mouvement"
in CCB Info. n°5 Novembre / Décembre 2000.

JOURNEE D'ETUDE

"Des repères pour s’engager dans un projet européen"
Dans le cadre de l’animation de son antenne de Saint Brieuc, le Collège Coopératif en Bretagne organise, en partenariat avec l’AFPE, une journée d’étude, commune aux deux établissements, sur le thème suivant : "Des repères pour s’engager dans un projet européen", le Mardi 20 Février 2001 dans les locaux du Centre Louis Guilloux à Saint Brieuc. Ouverte aux institutions, professionnels et bénévoles, ainsi qu’aux étudiants des deux établissements, la journée d’étude a pour objectifs de sensibiliser le public sur les effets des principaux programmes européens dans le secteur de l’intervention sociale et d’informer sur les conditions d’élaboration et de montage des projets européens.

Contacts et inscriptions :

Carine Mahieu (CCB) au 02.99.14.14.36 ou carine.mahieu@univ-rennes2.fr,

Jeanne Stephan (AFPE) au 02.96.78.86.20

AFPE Association pour les Formations aux Professions Educatives et Sociales
Centre Louis GUILLOUX
12 Rue du Vau-Méno
BP 7008
22070 SAINT-BRIEUC CEDEX 3
http://www.afpe.org./association/STBRIEUCAFPE.htm

SUR LE NET

Liste de discussion PITH :
Professionnels de l'Insertion des Travailleurs handicapés

Le CCB vient d'ouvrir un espace d'échange et de mutualisation par e-mail pour les Professionnels de l'insertion des Travailleurs Handicapés articulé avec la formation DUPITH. Pour participer à la discussion, il est nécessaire de posséder une adresse e-mail et de s'abonner à la liste de discussion à l'adresse suivante :

http://www.ccb-formation.fr/pith.htm

Contact : Eric Deshayes au 02.99.14.14.36 ou eric.deshayes@univ-rennes2.fr

Passeurs de frontières

Le rapport de l’étude « Passeurs de frontières. Les acteurs professionnels de la coopération transfrontalière : processus de professionnalisation et besoins de formation. », réalisée par le CCB à la demande de la Mission Opérationnelle Transfrontalière –MOT– et de la DATAR, est disponible en téléchargement sur le site Internet du CCB à l’adresse suivante :

http://www.ccb-formation.fr/transfrontalier.htm

Contact : Alain Penven au 02.99.14.14.41 ou alain.penven@univ-rennes2.fr

RECHERCHE D'ACTEURS

Jocelyne GUILLAUME : "C’est comme ça ! C’est le métier qui te rentre dans le corps !" La violence dans les relations professionnelles liant les maîtres d’apprentissage et les apprentis. Contribution à l’émergence d’une réalité occultée et encore tolérée socialement. (DHEPS)
Coopérateur de recherche : Gilles MOREAU, Sociologue - Université de Nantes

"Les conditions de travail des apprentis, constituent un objet très difficile à approcher, c’est un sujet "tabou". La loi du silence prévaut en la matière et peu de voix s’élèvent pour dénoncer les violences physiques, psychologiques ou symboliques dont font usages certains patrons peu scrupuleux.

Mesurer l’ampleur du phénomène est une tâche délicate. Les protagonistes tendent à minimiser le problème, voire à le nier. Pourtant les faits sont là, trop flagrants pour rester dans l’ombre. L’organisation et la fonction production de l’entreprise, ne font pas bon ménage avec la fonction formation prévue par l’alternance. La culture anti-école, les rapports hiérarchiques et inter-générationnels, la culture du métier et les rites qui s’y attachent, forment un terreau propice au développement de la violence sous toutes ses formes. "

Mémoires à consulter au CCB.

Contact : Eric Deshayes au 02.99.59.62.60 ou eric.deshayes@univ-rennes2.fr

A NOTER

Forum de Printemps
25 Avril 2001 – Rennes (Maison du Champ de Mars)
Conférences et ateliers sur le thème :
« Discrimination à l’école, au travail, dans la ville ; pratiques et politiques ».
Contact : Suzanne Kolb au 02.99.14.14.41 ou suzanne.kolb@univ-rennes2.fr

En projet pour janvier 2001

Une nouvelle promotion DHEPS APS (Analyse de Pratiques Sociales)
Contact : Suzanne Kolb au 02.99.14.14.41 ou suzanne.kolb@univ-rennes2.fr

Une nouvelle promotion du DHEPS FIF (Formateur et Ingénierie de la formation).
Contact : Suzanne Kolb au 02.99.14.14.41 ou suzanne.kolb@univ-rennes2.fr

Une nouvelle promotion DUPITH
(Diplôme Universitaire des Profesionnels de l'Insertion des Travailleurs Handicapés).
Contact : Jean-Luc Blaise au 02.99.14.14.37 ou jean-luc.blaise@univ-rennes2.fr

En projet pour septembre 2001

La troisième promotion DUGS (Diplôme Universitaire en Gérontologie Sociale)
Contact : Christine Orand au 02.99.14.14.43

La deuxième promotion du Certificat d'Animateur d'atelier d'écriture
Contact : Christine Orand au 02.99.14.14.43

En projet pour octobre 2001

La première promotion du DESS.ES.DS (Economie Sociale et Développement Solidaire)
Contact : Alain Penven au 02.99.14.14.40 ou alain.penven@univ-rennes2.fr

 

 

Imprimer
Collège Coopératif en Bretagne - Campus La Harpe - avenue Charles Tillon - CS 24414 - 35 044 Rennes Cedex - Tél : 02 99 14 14 41
Responsable de la publication : Annie Gouzien - Mentions légales