CCB - Collège Coopératif en Bretagne : formation continue, recherche-action coopérative
 
CCB Info. Numéro spécial 20 ans du CCB - Juin 2002

EDITO

Le Collège : une institution de formation d'adultes.

Former... Oui mais comment ?

Quand on parle d’éducation on sous-entend une action qui s’adresse à des jeunes. Pour désigner des actions auprès d’adultes, on utilise davantage le terme formation. Le Collège Coopératif en Bretagne est une institution de formation d’adultes. Mais de quelle formation s’agit-il précisément ?
G. Pineau* a proposé une théorie tripolaire de la formation inscrite dans le paradigme de la complexité, construite à partir des apports de la méthode des histoires de vie. L’hétéro-formation (pôle des autres), l’éco-formation (pôle des choses et du monde) et l’auto-formation (pôle du sujet) qui se distinguent par leur préfixe, ont en commun le terme formation, sont en étroite interaction. Ce complexe trinitaire de la formation peut constituer un analyseur, analyseur que nous allons utiliser pour tenter de dégager les caractéristiques de la formation mise en œuvre au CCB.

L’hétéro-formation d’abord est exercée par les autres (ici les formateurs professionnels). Ces derniers sont généralement les concepteurs du projet et souvent les responsables de sa mise en œuvre, sans que cela implique une quelconque création de l’autre (le formateur assimilé à un mythique Docteur Frankenstein* ).

Au Collège la formation comprend une part d’hétéro-formation, elle est indispensable mais elle reste limitée et décroît au fil du temps de formation.
L’éco-formation ensuite, elle y est évidemment très présente. Le pôle des choses étant ici représenté, en particulier, par la réalité du terrain (par le milieu professionnel dont sont issus les formés, par leurs pratiques professionnelles qui sont objet d’analyse, etc…). L’action étant ici davantage considérée comme occasion de formation que comme la justification de cette dernière. Ceci ne signifie pas qu’il faille pour autant confondre la formation au Collège avec une formation-action* .

Elle s’en distingue précisément par la mise en œuvre de dispositifs qui concourent au développement de l’auto-formation définie par Pineau comme « Appropriation de son pouvoir de formation » par le formé. Appropriation qui implique responsabilité accrue du sujet se formant, autonomie et initiative. La recherche-action ne constitue-t’elle pas un excellent dispositif favorisant le développement de l’auto-formation, l’émergence de capacités d’autonomisation des apprenants aux plans cognitif et méthodologique, mais également au plan conatif par leur adhésion à ce passage fondamental du paradigme de l’hétéro-formation dominant dans nos systèmes éducatifs à celui de l’auto-formation ? Ce qui implique que la personne en formation se transforme progressivement en « apprenant réflexif *» , transformation qui caractériserait l’auto-formation. Précisément, la formation à la recherche-action et par la recherche-action me semble permettre de ne pas dissocier réflexion et action, constituer un espace-temps à visée « d’observ-action *» incluant dialogue (ici mutualisation des connaissances) et conscientisation. A propos de conscientisation, Paulo Freire l’a définie comme le processus par lequel on parvient, d’une part à mieux comprendre la réalité qui modèle notre existence et, d’autre part à transformer cette réalité. Cette conscientisation fait appel à une praxis, comprise comme étant la relation dialectique entre l’action et la réflexion. C’est, à mon sens, l’un des objectifs de la recherche-action !

Hétéro-formation certes, éco-formation sans aucun doute, auto-formation avant tout, voilà comment je suis tenté de caractériser la formation mise en œuvre au Collège. En ce cas, la personne occupe la première place.

Charles RONCIN
Président du Conseil Scientifique du CCB

Notes :
* Pineau G., 1985, L'auto-formation dans le cours de la vie : entre l'hétéro et l'éco-formation. Revue Education Permanente, n°78 et 79.

* Meiaieu P., 1998, Frankenstein pédagogue, Paris, ESF éditeur.

* Le Boterf G., La formation-action en entreprise, dans Boutinet J.P, Jobert G., Projet, formation-action, Education Permanente, n°86 et 87.

* Heyraud C., Autoformation et pratiqueréflexive. Thèse non publiée Tours 2002.

* Morin E., 2000, Les sept savoirs nécessaires à l'éducation du futur, Paris, Seuil.


ECHOS DU 10ème ANNIVERSAIRE

Xème anniversaire du Collège Coopératif

" Il y a tout juste un an, l’ADECAMB fêtait son Xème anniversaire : initiative d’une équipe de personnes impliquées dans différents secteurs de l’économie sociale, cette association s’était donnée pour tâche prioritaire la création du Collège Coopératif de Bretagne. Un an après, c’était chose faite, pour nous permettre aujourd’hui de fêter le Xème anniversaire de ce Collège, fruit d’une coopération exemplaire entre praticiens et universitaires, à tous les niveaux :
Coopération dans l’animation du Collège, tant au niveau de sa gestion administrative et financière qu’au niveau de son orientation scientifique : Conseil scientifique et Comité de gestion ont ainsi régulièrement fonctionné à parité, tant dans la forme que dans l’esprit.
Coopération dans le projet de recherche-action de chaque stagiaire, permettant de lier analyse scientifique et réflexion de contenu.
Cette coopération constitue, sans aucun doute, l’une des originalités du Collège, auquel se trouvent associés aujourd’hui les trois universités bretonnes. Elle a permis d’accueillir, dans une démarche qualifiante reconnue, des acteurs de la transformation sociale, parfois engagés très tôt dans la vie professionnelle.
Ce n’est pas la moindre des satisfactions pour l’équipe de départ de voir combien l’initiative a été enrichie et développée par les relais successifs, et ceci, dans la fidélité à l’esprit originel.
Cette continuité, l’intérêt grandissant suscité par le Collège et sa démarche, constituent sans aucun doute la meilleure garantie de son avenir."
Michel LOSTIS
Président de l’ADECAMB – 1981/1986
Fédération Nationale des Sociétés d’Economie Mixte
Une aide socio-professionnelle

" A tous ceux qui n’ont pas pu ou qui n’ont pas voulu, à vingt ans, engager des études de haut niveau, mais qui, une fois insérés dans la vie active, souhaitent réfléchir à leur pratique socio-professionnelle à l’aide des outils des sciences sociales et au sein d’un groupe coopératif, l’Université se devait d’offrir une solution… C’est le Collège. "

Michel DENIS
Président du Conseil Scientifique du CCB – 1982/1986
Professeur à l’Institut des Etudes Politiques
Président Honoraire de l’Université Rennes 2
10 ans de Collège Coopératif en Bretagne

" 10 ans de partenariat exemplaire entre l’Université Rennes 2 Haute Bretagne et les professionnels-militants de toutes formes de coopération.
10 ans d’un fonctionnement pédagogique original centré sur la formation par la recherche.
10 ans de contributions multiples à la réflexion sur les pratiques sociales.
Structure innovante de formation universitaire le Collège est aussi un lieu d’engagement et un outil pour l’action au service d’un certain développement économique et social.
Que 10 nouvelles années fructueuses puissent confirmer et élargir la reconnaissance du Collège Coopératif de Bretagne. "

Alain EVEN
MC - Université Rennes 2
Directeur de l’UFR Sciences Sociales et Mathématiques Appliquées
Président du Conseil Scientifique du CCB – 1986/1992
Une expérience innovante et pertinente

" Il a fallu 10 ans pour qu’une idée généreuse, agitée puis portée par quelques uns, germe et grandisse pour donner aujourd’hui de beaux fruits appréciés par tous. Je souhaite que cette expérience humaine, faite d’amitiés partagées et de partenariats multiples, puisse contribuer efficacement au renouveau de la formation d’adultes et de toute l’Economie Sociale. "

Jacques HOUBART
Président de l’ADECAMB – 1987/1991
Directeur de la Mission Opéra-tionnelle Transfrontalière –MOT–
Une ressource pour les acteurs de l’économie sociale

" Les organismes de l’Economie Sociale, conscients de l’enjeu de la formation, mais soucieux de valoriser collectivement les acquis de l’expérience professionnelle, ont tout naturellement soutenu la création du Collège Coopératif en Bretagne.
Les 10 ans passés ont pleinement justifiés l’intuition de ses créateurs. "

Régis HOVELAQUE
Président de l’ADECAMB – 1991/1993
Professeur à l’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie de Rennes
(Source : Plaquette du 10ème anniversaire du CCB)
Retour au sommaire

20ème ANNIVERSAIRE DU CCB

Morceaux choisis

Qu'est-ce que le Collège Coopératif en Bretagne ?

" Quand en 1982 naît le Collège Coopératif en Bretagne, il est loin d’avoir la représentativité qu’il aura par la suite mais les principes sur lesquels reposent sa construction et sa politique de formation sont acquis.

C’est une structure institutionnelle où vont se conjuguer des projets d’acteurs universitaires et de l’économie sociale pour offrir un espace politique intermédiaire de formation.

Une telle situation offre un double avantage : ceux qui viendront s’y former n’ont pas en règle générale un niveau classique d’entrée à l’Université, leurs choix ou leurs contraintes de vie antérieures furent autres ; les enseignements qui vont se donner déplaceront considérablement les certitudes disciplinaires en visant l’acquisition d’une professionnalité renouvelée à partir de 4 exigences :

- L’expérience personnelle et professionnelle.
- L’intéressement de l’institution de référence à la formation de ses acteurs.
- La pluralité des contenus et méthodologies disciplinaires.
- La mutualisation des acquis en période de formation par la recherche, combinant la réflexion critique sur soi-même et le délaissement de ses propres évidences, pour se rendre disponible aux exigences d’un projet qui recevra une double validation méthodologique, universitaire et professionnelle. Dans ce cadre la validation des acquis tient un rôle fondamental. […] Selon des aléas divers, les présences les plus ou moins fortes de l’Université et de l’Adecamb, ont guidé des orientations et des parcours, ont privilégié telles ou telles exigences sociétales émergentes. Sans aucun doute tout n’est pas fait mais la situation particulière et originale du CCB en fait un observatoire didactique privilégié tant des relations des acteurs politiques universitaires aux politiques de formation que des capacités d’exercer fédéralement une autorité partagée. "

Professeur Loïck M. Villerbu
Président du Conseil Scientifique du CCB – 1992/1999
(Source : Rennes 2 n°2 – décembre 98)

Virtuel ?

" Le Collège Coopératif en Bretagne est une institution bien réelle quant à ses compétences, interventions reconnues tant dans le domaine de la formation continue diplômante que dans le secteur de la recherche-action.
Et pourtant, le Collège Coopératif en Bretagne est un organisme virtuel (le terme est à la mode !) car issu d’une convention entre l’ADECAMB, Association pour le Développement Coopératif, Associatif et Mutualiste en Bretagne, et les Universités de Rennes 2 et de Bretagne Occidentale.
Il est souvent difficile de bien faire comprendre cette originalité institutionnelle et le Collège Coopératif est souvent considéré comme une partie des universités, ce qui n’est pas faux, mais pas complètement juste non plus puisque s’appuyant majoritairement sur ses ressources dans une relation très directe et très confiante. Dans le même temps, le Collège Coopératif est une émanation du secteur de l’économie sociale et solidaire à travers l’ADECAMB. […] Il paraît assez clairement que le secteur de l’économie sociale et solidaire est aujourd’hui traversé par des mutations importantes. D’un côté, les institutions de ce milieu, historiquement à l’origine de l’ADECAMB, évoluent vers une professionnalisation justifiée par la prédominance du métier sur le militantisme. De l’autre côté, émergent, notamment dans le secteur associatif, des projets très divers, militants et professionnels. […] Chacun doit bien mesurer les enjeux de ces perspectives afin de renforcer le Collège Coopératif demain, qui, pour tout virtuel qu’il soit sur le plan juridique, tâche de répondre dans le réel et le concret à la mission qui est la sienne et qui a toute sa place dans la formation universitaire. "

Christian POIMBOEUF
Président de l’ADECAMB
(Source : CCB Info n°6 – janvier 01)

"La formation m’a permis d’appréhender les choses différemment en terme de distanciation, d’analyse plus fine. Elle m’a donnée envie de poursuivre, d’aller plus loin. C’est surtout sa pluridisciplinarité au niveau des intervenants qui est très positive. Elle donne par exemple accès à des lectures plus spécialisées. D’un point de vue personnel, la formation DHEPS m’a appris à dire les choses avec plus de force, de conviction."

Marielle VICET
Agent de développement en Centre Social
(Source : CCB Info n°7 – mars 01)

"Etre le témoin privilégié d’une étape de sa propre vie ; se retourner sur soi, sur les autres au travers de ses pratiques, c’est ce que m’a permis de faire le parcours du DHEPS que j’ai réalisé de 1995 à 1999. "
Pascal SOURGET
Syndicaliste
(Source : CCB Info n°4 – mai 00)


Le CCB : pour concilier formation professionnelle et éducation permanente

" L’originalité et la pertinence du modèle collégial de formation résident dans son approche complexe et la mise en tension de concepts et de logiques : recherche et action, individuel et collectif, projet et trajet, objet et sujet, interdiscipline et discipline, particularité et universalité. Le parcours de formation par la recherche-action constitue une opportunité pour visiter à nouveau, individuellement et collectivement, son rapport au savoir, au travail et aux autres. « Entreprendre d’apprendre » est alors un processus d’apprentissage permanent qui, au gré des contraintes et des opportunités, permet à l’apprenant d’acquérir une qualification professionnelle complémentaire et aussi d’assurer son développement personnel par une éducation qui forme et transforme son rapport à la culture et aussi sa propre contribution à la culture. "

Alain PENVEN
Directeur du CCB

(Source : CCB Info n°4 – mai 00)

" La formation DHEPS a essentiellement été une aide dans ma pratique militante. C’est d’ailleurs parce que je remettais beaucoup de choses en question dans ce domaine que j’ai souhaité suivre cette formation. J’ai ainsi acquis une « autre façon de militer ». Le DHEPS m’a permis d’accéder à la compréhension de ce qu’est une démarche scientifique. "

Marc DALBERTO
Instituteur public
(Source : CCB Info n°7 – mars 01)

" J’ai suivi la formation DHEPS en pensant plus loin, avec un objectif de changement professionnel à long terme. Le DHEPS m’a surtout été bénéfique en ce qui concerne l’acquisition de la méthodologie, comme par exemple, construire un mémoire. Cela m’a été très utile par la suite et l’est encore aujourd’hui. "

Bénédicte GUGUEN
Assistante sociale en Centre Hospitalier
(Source : CCB Info n°7 – mars 01)

A NOTER

En projet pour Septembre 2002

Une nouvelle promotion DUPITH
Contact : Marie-France Guerzider au 02.99.14.14.42 ou marie-france.guerzider@univ-rennes2.fr

En projet pour Octobre 2002

Une nouvelle promotion du DESS.ES.DS (Economie Sociale et Développement Solidaire)
Contact : Alain Penven au 02.99.14.14.41 ou alain.penven@univ-rennes2.fr

Une nouvelle promotion DHEPE Cadres de l’Action Educative et Sociale
Contact : Marie-France Guerzider au 02.99.14.14.42 ou marie-france.guerzider@univ-rennes2.fr

En projet pour Janvier 2003

Une promotion DHEPS Responsable d'études et de projet social
Contact : Suzanne Kolb au 02.99.14.14.41 ou suzanne.kolb@univ-rennes2.fr

Une nouvelle promotion DHEPS FIF (Formateur et Ingénierie de Formation)
Contact : Suzanne Kolb au 02.99.14.14.41 ou suzanne.kolb@univ-rennes2.fr

La troisième promotion DUGS
Contact : Christine Orand au 02.99.14.14.43 ou christine.orand@univ-rennes2.fr

La prochaine promotion du Certificat d'animateur d'ateliers d'écriture
Contact : Christine Orand au 02.99.14.14.43 ou christine.orand@univ-rennes2.fr

 

 

Imprimer
Collège Coopératif en Bretagne - Campus La Harpe - avenue Charles Tillon - CS 24414 - 35 044 Rennes Cedex - Tél : 02 99 14 14 41
Responsable de la publication : Annie Gouzien - Mentions légales