CCB - Collège Coopératif en Bretagne : formation continue, recherche-action coopérative
 
CCB Info
L'@ctualité du Collège Coopératif en Bretagne
N°24 décembre / janvier 2006

Edito

«Toute l’équipe du Collège Coopératif en Bretagne vous adresse ses meilleurs voeux pour l’année 2006»

Christian POIMBOEUF, Président de l’ADECAMB et du Conseil de Gestion du CCB :

A toute nouvelle année, des voeux à formuler et toujours la même interrogation : que trouver de pertinent…
Cette année, aucun doute…, les événements intervenus dans les quartiers nous ont suffisamment interpellés pour que, plus que jamais, nous sachions nous interroger collectivement sur la vie sociale de notre pays.
Il est manifeste que les mots prononcés à l'égard des jeunes des banlieues étaient tellement méprisants qu'ils ne pouvaient qu'entraîner une telle réaction. Mais au-delà, quelle naïveté aurions-nous de croire que la répétition des provocations provenant du Président d'une formation politique de première importance n'aurait pas de sens ?!!! Vouloir à ce point attiser le feu, et les positions prises à l'occasion de la Rave des Transmusicales sont sans doute de la même veine, n'est-ce pas concevoir l'ascension politique par l'affrontement, la violence, pour provoquer la réflexion individualiste et sécuritaire ? – juin 1968, après mai, n'est pas si loin…
D'autres voies existent… Elles ont été déjà empruntées, mais elles sont longues et demandent de la patience. Ce sont celles de la construction sociale dans le respect de chacun, dans la responsabilité individuelle et collective. Elles réclament du temps pour prendre la peine d'écouter et d'entendre les positions et les propositions de chacun et puis ensuite construire collectivement un projet social. L'économie sociale constitue une proposition alternative qu'il est impérieux de rappeler en ces temps de pensée quasi unique sur l'individualisme, sur le libéralisme…
La démocratie est exigeante ; elle suppose le respect de la liberté et de la solidarité.
Que cette année 2006 nous permette de vivre des débats et des échanges fructueux et enrichissants, dans le rappel de nos valeurs profondes et de nos pratiques coopératives.

Bonne année à chacun.

Christian POIMBOEUF
Président de l’ADECAMB et du Conseil de Gestion du CCB

Charles RONCIN, Président du conseil scientifique du CCB :

Ce début d’année 2006 me donne l’occasion de souhaiter que le partenariat entre le Collège Coopératif en Bretagne et les Universités de Rennes 2, de Rennes 1, de Bretagne Occidentale et de Bretagne Sud se renforce toujours davantage. La restructuration des cursus universitaires avec la mise en place du LMD a déjà nécessité, tout récemment, de gros efforts d’adaptation mutuelle. Sans occulter les difficultés inhérentes à ce genre de travail coopératif, nous ne pouvons que nous réjouir du résultat ; la mise en place du Master MOES d’une part, (à la suite du DESS Economie Sociale et Développement Solidaire), du Master IMP d’autre part et désormais de leur co-gestion. Même si ce chantier demeure inachevé car des licences professionnelles devraient également voir le jour.
2006 représente en outre une véritable opportunité nouvelle pour renforcer le partenariat avec l’Université de Rennes 2, en particulier du fait du renouvellement de la présidence. En effet, la passation officielle des pouvoirs entre François Mouret et Marc Gontard s’effectuera le 13 Janvier prochain.
Nous ne manquerons pas de solliciter le plus rapidement possible un rendez-vous avec notre nouveau Président.
D’ores et déjà, nous lui souhaitons une excellente première année de mandat.

Charles RONCIN
Président du conseil scientifique du CCB

Nouveaux mémoires

MASTER IMP

BAGARIA Maud
« Alcool, fête et jeunesse dans la ville. La construction d’un problème public et les dispositifs mis en oeuvre pour y répondre. »
Tuteur : BONNY Yves, MC Rennes 2

BOUCHIRAB Ilham
« La mise en place d’un dispositif territorialisé : L’exemple de la Commission Locale d’Insertion interdépartementale du Pays de
Redon et Vilaine. »

Tuteur : DELUCQ Anne, CCB

GEFFROY-POIRIER Aurélie
« Contre la solitude des personnes âgées : un travail d’écoute et de coordination au niveau local. »
Tuteur : LE BRETON Eric, MC Rennes 2

JOUZEL Géraldine
« L’inclusion dans la cité des personnes atteintes de troubles psychiques. »
Tuteur : DELUCQ Anne, CCB

LORE Marie-Hélène
« L’application des politiques nationales au niveau local. L’exemple de la maison de l’emploi à Belle Ile en Mer. »
Tuteur : PENVEN Alain, CCB

MARREC-GASPARUTTO Odile
« Penser la question adolescente au regard d’une nouvelle pratique. Figures singulières et complexes de collégiens des Hauts de Rouen. »
Tuteur : LONCLE Patricia, ENSP

TREGUIER Ronan
« La place des français issus de l’immigration post-coloniale dans la vie associative rennaise. »
Tuteur : MORILLON Anne, Rennes 2

VERGNIORY Sonia
« L’élaboration d’un référentiel en promotion de la santé mentale. Une contribution aux politiques régionales de santé. »
Tuteur : DELUCQ Anne, CCB

MASTER MOES

BATARD Laurence
« Les chantiers d’insertion, une étape d’insertion innovante. Accompagner autrement l’insertion professionnelle des personnes handicapées. »
Tuteur : EYDOUX Anne, Rennes 2

CABROL Elisabeth
« Les jeunes et l’emploi.Exemple de pratiques de quelques associations type «Cité des métiers » et mission locale sur le territoire du Pays de Brocéliande. »
Tuteur : PENVEN Alain, CCB

DUPONT Marie
« Les femmes et la création d’activité à la Réunion : un axe de développement économique et créateur de lien social. »
Tuteur : TAUPIN Marie-Thérèse, Rennes 2

FALHER Suellen
« Les incidences de la loi de rénovation sociale et médico-sociale sur l’articulation des deux logiques fondamentales en C.A.T. : logique sociale et logique économique. »
Tuteur : ONDONGO Paul, CCB

LE BER Yves-Marie
« Une association au coeur d’un territoire. L’association « Enfance et Jeunesse » : implication sectorielle ou implication transversale ? »
Tuteur : FOURAGE Christine, IPSA Angers

MATEO Manuella
« La place de l’économie sociale et solidaire dans un projet de développement local. L’exemple des services à la personne sur le territoire du Pays de la Baie du Mont Saint-Michel. »
Tuteur : PENVEN Alain, CCB

SEZNEC Charlène
« La participation des citoyens. Un appui dans la coordination d’actions de prévention et promotion de la santé. »
Tuteur : DUJARDIN Danielle, CCB

TROMILIN Murielle
« Les professionnels face à la participation des usagers : L’exemple du projet "Fil rouge". »
Tuteur : DELUCQ Anne, CCB

DHEPE

MENARD Sébastien
« Le management du partenariat dans les MJC. L’exemple de la MJC Le Grand Cordel. »
Coopérateur de mémoire : Brigitte
RENAULT-DELALANDE, Psychologue

PICHARD Magalie
« L’enjeu du partenariat dans la construction des légitimités des cités des Métiers françaises. De l’importance de la construction d’un projet vocationnel et stratégique partagé par les partenaires pour la légitimation des cités des Métiers sur leurs territoires respectifs. »
Coopérateur de mémoire : Michel TENAILLON, Consultant

QUILLEVERE Marie-Claire
« Affirmer l’identité associative et l’utilité sociale : un enjeu vital pour les associations dans le secteur de l’économie sociale et solidaire. Le cas des chantiers d’insertion. »
Coopérateur de mémoire : Françoise LEBOEUF, Directrice la Feuille d’Erable

DUPITH

AUBERT Anita
« Maladie…mal à dire. Comprendre les personnes atteintes de maladie chronique, invalidante et invisible pour un accompagnement positif. »
Tuteur : Arlette LOHER, Responsable d’une antenne régionale de formation

SOULARD Michel
« Regards sur les concepts d’insertion et d’intégration dans un Centre d’Aide par le Travail. Le CAT favorise-t-il par ses pratiques managériales l’intégration d’un travailleur handicapé ? »
Tuteur: François-Marie FERRE, Professeur titulaire ESC - Rennes

Echos des Recherches

Formation des dirigeants de l’économie sociale

Le projet de formation des dirigeants et responsables des entreprises et mouvements de l’économie sociale (DREMES) qui sera développé par le CCB au cours de l’année 2006, est la traduction opérationnelle des réflexions conduites dans le cadre de l’atelier de recherche action coopérative mis en oeuvre par l’ADECAMB(1), avec le soutien méthodologique de Christian Hermelin(2), et qui a mobilisé de mars 2004 à Juin 2005 des administrateurs, des partenaires et des personnes ressources. Cette recherche action, dont les principaux résultats(3) ont été présentés lors de l’Assemblée générale de l’ADECAMB du 30 juin 2005 avait pour objet principal de réfléchir aux spécificités de l’économie sociale et du rôle de ses dirigeants et responsables. Cette recherche s’inscrivait également dans la perspective de favoriser la rencontre de ces acteurs, l’analyse de leurs pratiques, le développement de leurs compétences individuelles et collectives.
Contact : ccb@univ-rennes2.fr

(1) Association pour le développement associatif, mutualiste et coopératif en Bretagne.
(2) Ancien directeur du Collège Coopératif Paris, UPRACO : Université populaire des recherches actions collectives.
(3) ADECAMB/CCB, Réflexion sur la formation des dirigeants bénévoles et salariés de l'économie sociale et solidaire, Mars 2004-Juin 2005, 185 pages.


Séminaire du Conseil Scientifique du CCB du 15 septembre 2005

Comment concilier l’individualisation des parcours et la dimension coopérative de la formation ? Comme chaque année le conseil scientifique du CCB organise un séminaire de réflexion afin d’approfondir des questions qui interrogent les pratiques collégiales et leur évolution.
Cette année, le conseil s’est penché sur l’individualisation des parcours de formation mise en oeuvre notamment dans le cadre du CAFERUIS et du Master MOES. Nous vous livrons ci-après quelques éléments de ce débat. La logique d’individualisation des parcours, poussée à l’extrême suscite réserves et inquiétudes car si la formation doit consolider des compétences individuelles, elle doit aussi renforcer les capacités de mobilisation et de coopération. L’individualisation tente d’ajuster la formation aux attentes des étudiants et à leur parcours en leur offrant des cours optionnels, modules, ressources en ligne…. Or la formation ne peut être réduite à l’acquisition de connaissances qui seraient juxtaposées.
Elle prend son sens et sa valeur dans l’articulation des savoirs et leur mobilisation dans des situations sociales
et professionnelles. La formation par la recherche-action, comme la pédagogie coopérative sont de puissants leviers d’appropriation individuelle et collective et de développement de compétences.
La segmentation des enseignements interroge aussi la capacité des équipes pédagogiques à faire du lien entre les modules et à donner une cohérence globale au programme de formation. La création du DIF, droit individuel à la formation de 20h chaque année pour tout salarié, va probablement accentuer l’approche individuelle et modulaire. En conséquence, la répartition des budgets qui concourent certes à la démocratisation de l’accès à la formation rendra plus difficile la solvabilisation de parcours longs. Il convient aussi de préciser ce que l’on entend par coopératif. On peut même distinguer pédagogie coopérative et formation coopérative. La pédagogie coopérative, qui d’ailleurs a fait l’objet d’une réflexion au sein du CCB et de l’UCE (Pour une pédagogie coopérative, Alain PENVEN et Maurice PARODI, www.universite-cooperative.coop) est la traduction, dans les pratiques pédagogiques des valeurs de l’économie sociale et de l’éducation populaire exprimées dans les chartes (ACI, UCE, GNCC). Elle se réfère aux fondements des pédagogies actives et des universités populaires et ouvertes. Dans cette perspective, le groupe en formation est co-producteur de la formation, la coopération et la mutualisation constituent des modalités d’apprentissage centrales. Nous pouvons également considérer le Collège comme un lieu de formation coopérative, voire comme une coopérative de formation. Cela signifie que l’organisation de la formation n’est pas réduite à la relation formateur/étudiant mais qu’elle est portée par un ensemble d’acteurs associés (employeurs, partenaires, enseignants, formateurs, étudiants…). Cette approche coopérative de la formation peut répondre à la formation de cadres pour l’économie sociale et solidaire initiés au management participatif et capables dans leur environnement de travail d’animer la coopération professionnelle et institutionnelle. Il convient d’affirmer la spécificité et l’intérêt de la pédagogie coopérative et aussi de sensibiliser les milieux professionnels sur l’impact de ce type de formation sur le développement des compétences individuelles et collectives. La formation par la recherche-action, qui nécessite un investissement important et dans la durée, offre l’opportunité à l’étudiant d’interroger ses pratiques sociales et professionnelles, de prendre ainsi du recul sur sa position d’acteur ; d’expérimenter la posture du chercheur et aussi de conquérir une capacité d’auteur. La conciliation de l’autoformation et de la « coop-formation » va probablement trouver un terrain fertile dans les perspectives ouvertes par la formation tout au long de la vie à condition de prendre en compte l’enjeu que représente le renforcement des compétences coopératives pour la cohésion de nos organisations et plus globalement de notre société.
Contact : ccb@univ-rennes2.fr

UCE en réseau : un espace ressource pour les formateurs des entrepreneurs sociaux

Lors de son premier programme Léonardo da Vinci, l’UCE a centré ses efforts sur l’identification du référentiel d’activités de l’entrepreneur social en Europe. L’analyse de cette figure professionnelle a donné lieu à la conception et à l’expérimentation d’une offre de formation en ligne (Des valeurs à l’action, www.universite-cooperative.coop). Dans le prolongement de ce premier programme, fondateur de l’UCE, dont les principes ont été formalisés dans une charte, le Groupement National des Collèges Coopératifs –GNCC- a pris l’initiative de proposer un 2ème programme Léonardo da Vinci afin d’élargir le réseau et de constituer un espace ressource pour les formateurs des entrepreneurs sociaux. Ce programme dénommé UCE en réseau va mobiliser pendant deux années (2006 et 2007) les partenaires du premier programme auxquels vont se joindre des collègues espagnols (CEPES Andalousie), anglais (Cooperative College of Manchester) et roumain (Université Artifex de Bucarest). Le projet UCE vise la reconnaissance européenne de l’Economie Sociale, et notamment la reconnaissance d’une autre façon d’entreprendre ; le renforcement des coopérations entre les universités et les organisations de l’Economie Sociale ; et enfin le développement des réflexions et des ressources pour la formation des entrepreneurs sociaux en référence à la société de la connaissance préfigurée par la « Stratégie de Lisbonne ».
Contact : alain.penven@univ-rennes2.fr

Nouvelles acquisitions

  • Le travail social en débat [s] (Jacques ION, dir.)
  • Les nouveaux indicateurs de richesse (Jean GADREY et Florence JANY-CATRICE)
  • Les chantiers de l’économie sociale et solidaire (Alain AMINTAS, Annie GOUZIEN et Pascal PERROT, dir.)

Ces ouvrages sont disponibles au Centre de Documentation du Campus Rennes 2 de la Harpe

Forum

Echos du Forum du Management du 24 novembre 2005

Tenu sous le thème "Conditions de travail et qualité de vie au travail : quelles politiques en matière d'évaluation, de prévention et d'amélioration", le 8ème Forum du Management a connu trois points forts :Deux conférences introductives qui, ont, chacune, souligné l'intérêt, les enjeux et l'actualité du thème débattu.Une table ronde, qui a montré la diversité des points de vue (pouvoirs publics, employeurs, sydnicat et organismes de conseil et d'accompagnement), sur la question des conditions de travail et de la qualité de vie au travail,Les ateiers-débats, dans l'après-midi, ont quant à eux, confronté les pratiques de terrain et expériences diverses en matière d'évaluation, de prévention et d'amélioration des conditions de travail et de la qualité de vie au travail. La 9ème édition qui se tiendra à Rennes aura lieu le mercredi 8 novembre 2006 sous le thème de "Gouvernance et entrepreunariat collectif dans les organisations d'économie sociale et solidaire".

Contact : paul.ondongo@univ-rennes2.fr

A noter

Forum du Printemps "des pratiques sociales en questions" : 12 avril 2006 - Rennes (Chambres des Métiers)
Conférences sur le thème "L'individu et ses appartenances".

Formations

Démarrage en septembre 2006

Une nouvelle promotion CAFERUIS-DHEPE
Contact : Carine Mahieu au 02.99.14.14.36 ou carine.mahieu@univ-rennes2.fr

Démarrage en octobre 2006

Une nouvelle promotion DHEPE Management et Qualité
Contact : Carine Mahieu au 02.99.14.14.36 ou carine.mahieu@univ-rennes2.fr

Une promotion du MASTER PROFESSIONNEL (M2) Management des Organisations de l'Economie Sociale et Solidaire en partenariat avec l'UFR Sciences Sociales Rennes 2
Contact : Christine Paris au 02.99.14.14.41 ou christine.paris@univ-rennes2.fr

Une promotion du MASTER PROFESSIONNEL (M2) Insertion-Médiation-Prévention en partenariat avec l'UFR Sciences Humaines Rennes 2
Contact : Christine Paris au 02.99.14.14.41 ou christine.paris@univ-rennes2.fr

 

 

Imprimer
Collège Coopératif en Bretagne - Campus La Harpe - avenue Charles Tillon - CS 24414 - 35 044 Rennes Cedex - Tél : 02 99 14 14 41
Responsable de la publication : Annie Gouzien - Mentions légales