CCB - Collège Coopératif en Bretagne : formation continue, recherche-action coopérative
 

CCB - Collège Coopératif en Bretagne

L'actualité du Collège Coopératif en Bretagne

Edito
Echos des recherches
Programmation 2013/2014
Echos des formations
Nouveaux mémoires
A Lire

Edito

L'assemblée générale du CCB accueillera les adhérents le 30 Mai prochain à 18h au Collège Coopératif en Bretagne.

 
Nous avons travaillé toute l’année 2012 à construire la Plateforme Unaforis Bretagne avec les autres établissements de formation au travail social.
 
Le projet de l'UNAFORIS est de :
 
- promouvoir et soutenir la mise en place d'un nouvel appareil de formation, via les plateformes régionales des formations et les Hautes écoles professionnelles en action sociale et de santé (HEPASS) ;
 
contribuer activement à une nouvelle architecture des formations et au développement

d'une offre de services de qualité ainsi qu'au développement de la recherche pour le travail social ;
 
animer le réseau et apporter un appui aux adhérents.
 
Nous souhaitons ouvrir à l’interne le débat sur cette logique qui croise les évolutions du Travail Social ainsi que notre inscription régionale dans l’association AFORIS Bretagne en cours de création.  
Diane Bossière, Directrice générale d'Unaforis, sera donc présente et posera dans une forme contributive les enjeux repérés afin que nous puissions positionner le Collège Coopératif dans ce contexte. La question du maintien de notre identité est ici posée et il nous semble d’actualité d’en débattre !
N’hésitez pas à confirmer votre présence auprès de Christine Paris.
 
Anne-Claire Devoge
Directrice
Collège Coopératif en Bretagne
Pour en savoir plus sur Unaforis : http://www.unaforis.eu
 
PS. Carine Mahieu a quitté le Collège Coopératif depuis un mois. C'est pourquoi vous n'avez plus l'occasion de recevoir des mails de sa part ! Au delà de ce relais quotidien des informations transmises de votre coté, nous avons apprécié ses réelles qualités professionnelles comme Chargée de communication du Collège coopératif depuis plus de 10 ans. Nous lui adressons nos sincères remerciements et nos voeux de réussite dans son nouveau projet.

Echos des recherches

La Fabrique du Social (LFS), la mobilisation et l’hybridation des savoirs, sources et supports des innovations sociales ?

Introduction du Rapport final :

Le programme Asosc est un dispositif de recherche original fondé sur l’hypothèse d’un tiers secteur scientifique. Il a été proposé en Ile de France sous l’appellation PICRI « Partenariats Institutions Citoyens pour le Recherche et l’Innovation ». Ces nouvelles approches intègrent pour partie des réflexions sur les rapports entre science et société, portées notamment par la Fondation Sciences Citoyennes. Elles s’inspirent très directement des ARUC québécoises dont l’objet est de former des « Alliances pour la Recherche Universités et Communautés ». Notons que le programme Asosc, tout en affirmant l’enjeu d’inscrire les réflexions sur les rapports sciences société dans une perspective d’approfondissement démocratique, repose finalement pour l’instant sur une vision assez hiérarchisée des savoirs : l’appropriation des apports de la science soutiendrait au final les dynamiques des acteurs de la société civile. Notre projet initial, La Fabrique du Social, s’inscrit lui-même initialement dans cette orientation. Mais en mettant l’accent, dans le cadre de sa démarche partenariale, sur l’enjeu de démarches empiriques et en privilégiant l’expérimentation, il est conduit à l’issue de ses trois années de recherche à proposer un déplacement dans le regard porté sur les référentiels épistémiques mobilisés et développés par les acteurs de la société civile et sur les contributions de la recherche à ces dynamiques sociales. Un nouveau projet Asosc déposé et retenu fin 2012 se propose précisément d’approfondir la voie de l’expérimentation dans le cadre d’un laboratoire social (LASRAC) qui pose centralement cette question de la déhiérarchisation des savoirs et l’enjeu de penser la recherche sur le modèle de l’implication. Dans ce débat nourri de controverses sur les liens entre recherche et société (rapport CESER, 2012), ce qui est interrogé c’est en effet tout autant la démocratisation de la science que l’agir en société de la recherche.

Notre réflexion s’appuie initialement sur l’observation de la constitution de groupes et réseaux de réflexion et de recherche qui mettent en œuvre des démarches de recherche-action pour observer des pratiques, analyser des enjeux sociaux, définir de nouvelles modalités d’intervention sociale. Ces approches empiriques et participatives s’inscrivent le plus souvent dans des logiques expérimentales, militantes, plus rarement interinstitutionnelles. Dans la construction de leurs questionnements et l’invention de pratiques sociales novatrices, nous faisions l’hypothèse que ces acteurs mobilisaient généralement des pratiques d’observation sociale, de recherche-action fondées sur l’engagement, l’analyse des situations et la mutualisation des savoirs. Partant d’un phénomène social qu’ils construiraient en problème social, ils tenteraient de proposer des réponses en conduisant des expérimentations sociales. Pour conduire ce travail collectif, ils n’inscriraient pas leur démarche en référence à des disciplines et à des normes académiques , mais solliciteraient pour des appuis méthodologiques et théoriques des chercheurs professionnels qui saisiraient l’opportunité de conduire une recherche de « plein air » qui leur permettrait non seulement de répondre à une demande sociétale, mais aussi de recueillir des données de qualité sur des questions sociales émergentes et d’engager des formes d’intervention sociologique originales.

Notre problématique a donc nécessité de croiser et d’articuler un double champ de réflexion théorique. Il nous a fallu cheminer sur la nature des collaborations entre les chercheurs et les acteurs pour mieux saisir où se situaient la spécificité des contributions des uns et des autres dans les dynamiques sociales engagées, quelles étaient leur nature, mais aussi quels étaient les types de savoirs mobilisés. En parallèle nous avons également été amenés à spécifier les démarches d’innovation sociale. Une revue de littérature importante a ainsi été réalisée et des contacts ont été établis avec des chercheurs québécois fortement investis tant sur cette question de l’innovation sociale que sur l’expérimentation de partenariats acteurs chercheurs (ARUCS, incubateurs sociaux..). Publication des tomes 1 et 2 du rapport final, prochainement sur le site LFS

Contact : Nadine Souchard, coordinatrice du projet, au 02.99.14.14.30/41 ou nadine.souchard@univ-rennes2.fr

Programmation 2013/2014


Certifications professionnelles, VAE et diplômes

Directeur de structure et de projet
(D.E.S. J.E.P.S. - Niveau 2 - créé par le décret 2006-1419 du 20 novembre 2006)
Diplôme d'Etat Supérieur de la Jeunesse, de l'Education Populaire et du Sport
Spécialité "animation socio-éducative ou culturelle" - Mention "Direction de structure et de projet".
Prochaine rentrée : septembre 2013

Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 20 mai 2013
Sélection : 3 ou 4 juin 2013

 

Cadre de l'intervention sociale
MASTER 2 Direction des politiques et dispositifs d'insertion, de médiation et de prévention
En partenariat avec l'Université Rennes 2
Prochaine rentrée : 16 septembre 2013

Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 3 juin et 28 août 2013
Sélection
 : 13 juin 2013  et 6 septembre 2013

 

Cadre développeur en ingénierie sociale (D.E.I.S.)
Diplôme d'Etat d'Ingénierie Sociale - Niveau 1
Dispenses et allègements pour les titulaires du CAFERUIS, CAFDES et DSTS. Certification accessible par la VAE.
Prochaine rentrée : septembre 2013

Date limite de dépôt des dossiers de candidature le 21 juin 2013
Sélection
 : 5 juillet 2013


Responsable d'études et de projet social
D.H.E.P.S. - Niveau 2 RNCP JO 14/04/12 - Code NSF 332n
Certification accessible par la VAE.
Prochaine rentrée : septembre 2013

 

Chargé de projets d'insertion professionnelle des travailleurs en situation d'handicaps 
-En alternance ou à distance-
(D.P.I.T.S.H. - Niveau 2 RNCP JO 12/05/2011 - Code NSF 332p)
Certification accessible par la VAE. 
Prochaine rentrée : janvier 2014

Vous souhaitez recevoir un dossier complet : remplissez le formulaire en ligne sur le site du ccb

Echos des formations

 

Le programme du séminaire organisé par les étudiants du Master 2 Sociologie, Spécialité Direction des Politiques et Dispositifs d'Insertion, de Médiation et de Prévention, de l'Université Rennes 2 en partenariat avec le Collège Coopératif en Bretagne, qui aura lieu Le Jeudi 16 mai 2013 dès 9 heures à l'Université de Rennes 2 - Place du Recteur Henri Le Moal à Rennes - Bâtiment B - Amphi 7 dès 9h (Métro : Station Villejean Université). Contact et inscription :conduites.a.risque@gmail.com

Nouveaux mémoires

DHEPS

DELPIERRE Katy : "Personne âgée dépendante et AMP, l'autonomie dans la relation. Dépendance et bien-être en EHPAD. "

Tuteur : Corinne BUISSON – Chargée de mission – Solidair TV


DPITSH

CIVILTA Graziella

"Pédagogie alternative et élaboration du projet professionnel pour les jeunes présentant des troubles des fonctions cognitives."

Tuteur : Anne SAVIDAN, Formatrice – ITES Brest

 

MULLER Michelle

"L'accompagnement par le Parrainage, un atout pour l'insertion Socio-Professionnelle des personnes en situation de handicap. Le parrainage : un engagement citoyen, un réseau pour l'emploi. "

Tuteur : Bernard GAILLARD, Psychologue

 

A Lire

L'ingénierie sociale – Alain Penven

Expertise collective et transformation sociale - ERES- 2013- 195p

Un ouvrage de synthèse permettant de comprendre les enjeux contemporains de l'ingénierie sociale et d'identifier des approches méthodologiques utiles à la définition d'actions collectives.

L'auteur positionne l'ingénierie sociale comme une expertise collective de transformation sociale. Elle trouve son sens et sa légitimité davantage dans une dimension politique de production d'espaces et d'actions publiques que dans la mobilisation d'une technologie de la résolution de problèmes sociaux. Cet ouvrage est un guide pratique à l'usage des acteurs qui agissent dans le cadre des politiques éducatives et sociales ou qui s'investissent dans des initiatives associatives ou coopératives de lutte contre les inégalités et les risques sociaux. En abordant ainsi de manière dynamique les fondements et les enjeux de l'ingénierie sociale, il les encourage à renouveler, grâce à la réflexivité, ici et maintenant, les pratiques de l'intervention sociale.

Alain Penven est professeur de sociologie à l'université de Bretagne occidentale, membre de l'atelier de recherche sociologique (EA 3149) et responsable du master Actions sociales et de santé. Ancien praticien de l'action sociale, il a dirigé le Collège coopératif en Bretagne et le Centre d'étude et de recherche coopérative.

Lien vers la page de l'éditeur

 

 

Imprimer
Collège Coopératif en Bretagne - Campus La Harpe - avenue Charles Tillon - CS 24414 - 35 044 Rennes Cedex - Tél : 02 99 14 14 41
Responsable de la publication : Annie Gouzien - Mentions légales